Ondes : de plus en plus de vies fracassées

des vies fracassées par les ondes

Récit de vies fracassées

Electrohypersensibilité. Intolérance aux ondes. Des vies devenues insupportables en présence de champs électromagnétiques. Nausées, maux de tête ou sensations de brûlures ne sont que quelque-uns des symptômes dont souffrent ces personnes sensibles à une exposition excessive aux ondes. Toutes présentent des symptômes divers qu’elles imputent à leur exposition aux ondes électromagnétiques. Autrement dit, les radiofréquences émises par les téléphones mobiles, le wifi, les antennes-relais, mais aussi les champs électromagnétiques générés par les lignes et les installations électriques ou encore par les appareils électroménagers. Récit de vies fracassées.
Lise-Anne, 47 ans, est institutrice et vit au Puy-en-Velay. Tout a commencé dans sa classe, il y a six mois. « J’ai senti comme une brûlure aux oreilles, une grande fatigue. Je me sentais saoule, j’avais le visage rouge et un mal de tête insupportable. J’ai constaté qu’en allant dans la cour, les douleurs diminuaient instantanément.
Un autre jour, j’ai ressenti un mal de tête très intense dès que je m’approchais du tableau électrique, une sensation d’aiguille qui me traversait la tête. Il suffisait de reculer pour que la douleur diminue. J’ai perdu le sommeil. Au bout de quinze jours, j’ai arrêté de travailler. En présence d’un téléphone portable, je suis prise de nausées et de vomissements, il me faut une heure et demie pour me remettre. »
Une des multiples vies qui a basculé...
Et vous ? vous ressentez ce genre de chose ?

3,3 millions de personnes seraient touchées

l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) avance aujourd'hui le chiffre de 5 % de la population touchée, soit près de 3,3 millions de Français dont les vies ont radicalement changé.
Rappelez-vous, il y a 5 ans seulement, on ne parlait que de 2,5 à 3% de la population particulièrement sensible à ces phénomènes.
Ainsi, Viviane, 43 ans, démonstratrice en informatique.
Depuis des années, j'avais toujours trois GSM (téléphones portables) sur moi en permanence. Puis les smartphones sont arrivés et les problèmes de santé aussi, avec des picotements, des maux de tête etc. J’ai coupé le wifi et j’ai échangé avec des câbles. J’ai utilisé des téléphones filaires et 3G. Et tout allait bien ! « On n’a pas assez de recul pour savoir si ces nouvelles technologies sont dangereuses ou pas. Nous, nous sommes la preuve vivante qu’il y a "peut-être" un problème. »

Des vies normales qui basculent

Frédérique, 49 ans. L’électrohypersensibilité, elle pense l’avoir développée, lorsqu’elle a emménagé en centre-ville de Saint-Étienne, en septembre 1997 : « Les premiers symptômes ont été une sensation d’ivresse permanente accompagnée de très fortes nausées, des acouphènes. Puis, rapidement, se sont ajoutés des brûlures dans la tête et sur le visage, une chute de la vision et de l’audition, des insomnies, des troubles de la mémoire et une incapacité à me concentrer. Au début, j’ai mis ça sur le compte d’une grande fatigue. »
Le médecin diagnostique un burn-out. Un peu définitif et quelque peu inexact : « je me suis reposée mais ça a continué d’évoluer. Par exemple, je vomissais dès que je travaillais sur l’ordinateur. Aujourd’hui encore, chaque exposition à la 4G, aux antennes relais, wifi, réseau électrique me provoque des douleurs insupportables dans l’ensemble du corps ».
L’électrohypersensibilité n’étant pas reconnue en France, Frédérique n’a droit à aucune prise en charge ou aide sociale, elle n’a que le RSA.
Combien d'autres vies sont-elles ainsi impactées, peut-être proches de nous ?

Source : Le Progrès - Loire / I.Devoos

Il y a 2 mois à peine, Demain Conseils témoignait du vécu d'une personne diagnostiquée EHS :

ce pourrait être Jérôme

Jérôme pourrait être vous

Et il y a seulement quelques mois, Demain Conseils s'inquiétait déjà de l'arrivée annoncée de la 5G :

La norme 5G, sans risque ?

La norme 5G est pour bientôt. Sans risque ?

Aller plus loin sur votre exposition

Vous voulez en savoir plus et disposer d'une information objective sur votre exposition aux ondes électromagnétiques ?

Demain Conseils mesure objectivement votre exposition aux champs électromagnétiques et vous propose ses prestations, partout en France. Pour tout renseignement, contactez Frédéric Meunié au 09.67.39.38.16.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *