250 scientifiques pointent Apple du doigt

scientifiques rayonnement sans-fil

Les scientifiques inquiets

250 scientifiques, médecins originaires de 40 pays différents ont co-signé une pétition à destination des Nations unies et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ils alertent sur les dangers des appareils sans fil. En effet, ces scientifiques s’inquiètent des “risques de cancer” générés par les appareils sans fil comme les téléphones portables, les antennes, les moniteurs pour bébés et, grande nouveauté, les AirPods. Originaires de 40 pays différents, ces scientifiques ont co-signé une pétition à destination des Nations unies et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour alerter sur les dangers de ces gadgets et plus particulièrement, des écouteurs Apple très en vogue. Selon eux, le risque viendrait de la connexion en Bluetooth ou Wifi, qui émettrait des ondes électromagnétiques potentiellement nocives pour la santé des utilisateurs.

Les dommages vont bien au-delà de la race humaine

“De nombreuses publications scientifiques récentes ont montré que les champs électromagnétiques non ionisants affectent les organismes vivants à des niveaux bien inférieurs que la plupart des directives internationales et nationales. Les effets incluent un risque accru de cancer, un stress cellulaire, une augmentation des radicaux libres nocifs, des dommages génétiques. Mais aussi des changements structurels et fonctionnels du système reproducteur, des déficits de l’apprentissage et de la mémoire, des troubles neurologiques et des effets négatifs sur le bien-être général de l’humain”. Selon eux, “les dommages vont bien au-delà de la race humaine, puisqu’il existe de plus en plus de preuves scientifiques d’effets nocifs sur la vie tant végétale qu’animale”. Ces 250 scientifiques estiment que “les agences de sécurité n’ont pas su imposer des lignes directrices suffisantes pour protéger le grand public, en particulier les enfants”. De plus, ils accusent l’OMS de “manquer à son rôle” et de se “dérober à son devoir” en “ne faisant rien”. Les écouteurs sans fil sont-ils vraiment nocifs pour la santé ? La science semble pédaler moins vite que la technologie puisqu’aucune étude n’a été menée sur l’Homme pour attester de ces dangers. Mais faut-il pour autant négliger les résultats accablants de celles menées sur les animaux ? “Étant donné que le Bluetooth a tendance à être de faible intensité, il pourrait ouvrir la barrière hémato-encéphalique, conçue pour empêcher le passage de grosses molécules dans le cerveau”, explique cependant le Dr Moskowitz, professeur de santé à l’Université de Californie, à Berkeley.

Les scientifiques veulent protéger le grand public

Les 250 scientifiques ont formulé plusieurs demandes pour protéger le grand public : que “les enfants et les femmes enceintes soient davantage protégés, que les lignes directrices et les normes réglementaires soient renforcées et les fabricants encouragés à développer des technologies plus sûres”. De même, ajoutent les auteurs de la pétition, que “les services publics responsables de la production, du transport, de la distribution et de la surveillance de l’électricité maintiennent une qualité d’alimentation adéquate et un câblage électrique adéquat pour minimiser les courants nuisibles. Mais également que le public soit pleinement informé des risques potentiels pour la santé liés à l’énergie électromagnétique et qu’il sache comment en réduire les effets. Ou encore que les professionnels de santé soient informés des effets biologiques de l’énergie électromagnétique. Par exemple en recevant une formation sur le traitement des patients présentant une sensibilité électromagnétique”.

Un marché en explosion

Selon les chiffres, 24 millions de paires d’AirPods ont été vendues en 2018 dans le monde. Les écouteurs sans fil seraient même le plus gros succès technologique de cette même année. Ensemble, les écouteurs et casques audio sans fil Apple et Beats représentent 40% du marché. Les prédictions d’une croissance vertigineuse en 2019 sont nombreuses et ce, en dépit du fait que la paire d’AirDrop d’un Américain originaire de Tampa (Floride) ait explosé lorsqu’il était à la salle de gym.

Le mois dernier, Demain Conseils vous informait de ses doutes sur une application raisonnable du principe de précaution :

Principe de précaution

Le principe de précaution, bien respecté ?

Et en décembre 2017, Demain Conseils vous recommandait de limiter votre exposition aux ondes :

exposition aux ondes des portables

Téléphone portables et ondes: comment réduire son exposition ?

Aller plus loin sur votre exposition

Vous voulez en savoir plus et disposer d’une information objective sur votre exposition aux ondes électromagnétiques ? cliquezICI.

Demain Conseils mesure objectivement votre exposition aux champs électromagnétiques et vous propose ses prestations, partout en France. Pour tout renseignement, contactez Frédéric Meunié ici ou au 09.67.39.38.16.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *