Dans le métro de Rennes, vous baignez dans les ondes

Le métro de Rennes baigne dans les ondes

A Rennes, le métro vous expose excessivement aux ondes


Les ondes dans le métro de Rennes seraient-elle néfastes à notre santé ? C'est la question que soulève AlterOndes35 dans un article publié par France3 Bretagne. L'association milite "contre la prolifération et l'exposition des populations aux ondes électromagnétiques".
Elle met en cause la STAR et la métropole dans l'exposition des voyageurs aux ondes, qui serait trop importante. Déjà, lors de sa mise en place, le réseau était la cible d'élus écologistes de la métropole. Pour information, celui-ci est installé en 3G/4G depuis le 1er octobre 2018.
Pour étayer ses craintes, AlterOndes35 a fait réaliser des mesures indépendantes dans les rames. Effectuées par le CRIIREM (Centre de recherche et d'information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques), ces analyses montrent que les taux se révèlent supérieurs à ceux que la métropole s'engageait à respecter lors d'une délibération du 20 octobre 2016.
De plus, sachez que Demain Conseils approuve et connaît le CRIIREM. Ainsi, on peut prêter foi aux mesures qui ont été ici relevées à Rennes.

Les chiffres fournis sont-ils admissibles ?


Il y a trois ans, la métropole avait annoncé "un niveau de champ d’exposition médian inférieur à 0,3 Volts par mètres (V/m), inférieur à 1V/m dans 99% des cas et n’excédant pas 3 V/m ".
Cependant, les mesures réalisées par l'association en juin 2019 entre deux stations ("Gare" et "République") montrent que ces taux sont largement dépassés :
- Station Gare : 5,8 V/m (soit 90 fois trop* !) dans le sens Poterie et 4,9 V/m (soit 64,5 fois trop*) dans le sens Kennedy
- Station République : 6,9 V/m (soit 128 fois trop* !) dans le sens Kennedy
L'association déclare également que les ondes peuvent provoquer "des risques sanitaires indéniables." Notamment chez les porteurs d'appareil médicaux (pacemakers, pompes à insuline...) tout comme pour les femmes enceintes et les enfants [ ...et certainement pas qu'à Rennes ! ].
AlterOndes35 demande donc "la suspension immédiate de la téléphonie mobile 3G/4G dans le métro de Rennes et l’application du principe de précaution".
Qu'en pensez-vous ? Est-ce justifié et seront-ils entendus ?

la ville de Rennes tente de se justifier

Selon Rennes Métropole, ces mesures sont contestables car elles n'ont pas été effectuées par un centre de recherche agréé par le Comité français d'accréditation. En effet, le CRIIREM ne l'est pas . De plus, son protocole n'est pas reconnu par l'Agence nationale des fréquences radio (ANFR).
Et heureusement ! devrait-on s'en réjouir.
D'ailleurs, le représentant de l'agglomération poursuit :
"Le 24 septembre 2019, TDF a procédé, selon d'après eux le même protocole [ est-ce prouvé ? pas certain... ], à des mesures dans les 13 stations de la ligne A". Et là, coup de bol [ la chance quoi... ], les résultats sont conformes aux objectifs contractuels :
- Gares : 2,3 V/m, soit 14 fois trop*,
- République : 2,4 V/m, soit 15,5 fois trop*,
- Émission maximum parmi les 13 stations : 2,6 V/m (18 fois trop*).
Franchement, il y a de quoi se vanter !

Pourquoi ne sommes-nous pas accrédités ?

"Les mesures sont donc toutes inférieures à 3V/m" indique aussi le service de presse de Rennes Métropole, qui précise que de nouvelles mesures sont prévues en fin d'année [ avec quelle objectivité ? nous n'avons pas été sollicités... ].
Comprenez que nous sommes partagés entre consternation et, pardonnez-nous, envie d'en rire. En effet, le CRIIREM rejoint Demain Conseils qui, bien entendu, n'est certainement pas accrédité !
Et pour cause ! Comment justifier de la plus élémentaire indépendance si l'on doit se conformer aux exigences protocolaires des opérateurs ?
C'est pourquoi nous devrions être soulagés de constater que des associations, ou des entreprises indépendantes et objectives comme Demain Conseils, ne soient justement pas accréditées, garantissant la qualité de leur prestation.
C'est auprès de ces organismes qu'il faut, d'évidence, se tourner lorsque l'on se préoccupe légitimement de son exposition aux ondes et aux champs électromagnétiques.
Pas d'accord ?

(*) cette unité du Volt/mètre est ambiguë (d'origine électrique et non magnétique...) et trompeuse, car très favorable. C'est pourquoi, n'en déplaise aux autorités, nous les avons objectivement converties en milliWatt/mètre carré, l'unité de mesure scientifique internationale à laquelle est soumis Demain Conseils.

En avril, Demain Conseils vous informait du pistage que vous subissez dans le Transilien (ouest de l'Ile-de-France) :

voyageurs suivis dans le Transilien

Les voyageurs du Transilien pistés malgré eux

Et en novembre 2017, Demain Conseils pointait du doigt le métro de Toulouse :

La 4G dans le métro de Toulouse

Toulouse : la 4G est dans le métro

Aller plus loin sur votre exposition

Vous voulez en savoir plus et disposer d'une information objective sur votre exposition aux ondes électromagnétiques ?

Demain Conseils mesure objectivement votre exposition aux champs électromagnétiques et vous propose ses prestations, partout en France. Pour tout renseignement, contactez Frédéric Meunié au 09.67.39.38.16.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *