Linky : la transmission par CPL en cause ?

Transmission par CPL & compteur Linky - Demain conseils mesure électromagnétique

Linky : la transmission par CPL en cause ?

La transmission par CPL serait en cause dans un cas d’épilepsie.

Une famille de Auch (Gers) vit sans électricité depuis des mois : leur fils, atteint d’épilepsie, ne supporterait pas les ondes émises par le compteur Linky. Ils demandent un retour à l’ancien dispositif.

Martin est hypersensible aux ondes électromagnétiques. «Il nous a fallu des années pour le comprendre. On s’en est rendu compte en allant dans de la famille où il n’y avait pas d’ondes wifi.» Les problèmes d’hyperactivité, d’insomnie ou de crises épileptiques disparaissent alors. Une amélioration constatée par le médecin traitant de Martin. Et reprennent dès que l’adolescent est à proximité d’une source d’ondes.

Nous avons alors fait le test : on a coupé le compteur Linky, posé en janvier 2017, se souvient sa mère. Les choses se sont améliorées, et dès qu’on rebranche, ça empire.» À ses yeux, le cœur du problème ne réside pas dans le compteur «qui ne dégage rien de plus qu’un grille-pain», admet-elle.

Principe du CPL

Pour les parents de Martin, le CPL (Courant Porteur en Ligne) est le seul responsable. Le principe du CPL consiste à utiliser le réseau filaire électrique comme un câble informatique. Un signal à plus haute fréquence et de faible énergie est superposé au courant électrique alternatif pour transporter des informations. Il est de plus en plus utilisé pour la transmission de données informatiques, du fait d’un coût d’installation très faible pour un débit équivalent à l’ADSL. «La fréquence du CPL a changé depuis la pose du compteur Linky, explique la mère de Martin. Elle est plus importante qu’avant

Les démarches entreprises auprès d’Enedis n’ont pour l’heure rien donné. L’entreprise est finalement entrée cette semaine en contact avec le père du jeune homme. Mais sans apporter de réponse pour le moment. Une situation qui lasse la mère de Martin : «On ne veut pas vivre sans électricité ! Il faut nous remettre l’ancien compteur

Mais, pour ERDF, le CPL «s’arrête au compteur, et ce dernier ne communique que quelques secondes avec son concentrateur qui recueille les données par CPL, et c’est entre minuit et 6 heures du matin».

Responsabilité du CPL

Alors qui croire ? La technologie de transmission par CPL utilise les fils électriques classiques qui fournissent le courant. Dans le cas du compteur Linky, elle y transmet les données par radiofréquences de 75 kilohertz. Or les câbles électriques classiques ont été conçus pour le 50 hertz du courant électrique, pas pour les champs électromagnétiques des radiofréquences.

’inquiétude est donc légitime, d’autant que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé les ondes des radiofréquences dans la catégorie « cancérogène possible », ce qui n’a rien d’anodin.

En octobre, Demain Conseils se faisait l’écho de votre préoccupation sur les risques de Linky sur la santé :

LLinky dangereux pour la santé ?

Linky est-il un mouchard dangereux pour la santé ?

Et en juin dernier, Demain Conseils pointait du doigt une énorme incohérence entre le discours officiel et une simple campagne de mesures menée par un organisme compétent :

un risque très faible avec les compteurs communicants ?

L’exposition aux compteurs intelligents n’entraînerait qu’un risque très faible

Aller plus loin sur votre exposition

Vous voulez en savoir plus et disposer d’une information objective sur votre exposition aux ondes électromagnétiques ? Et pas seulement à cause de Linky ?cliquezICI.

Demain Conseils mesure objectivement votre exposition aux champs électromagnétiques et vous propose ses prestations, partout en France. Pour tout renseignement, contactez Frédéric Meunié ici ou au 09.67.39.38.16.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *