Les normes du DAS : des constructeurs épinglés par les autorités

Les normes du DAS des téléphones mobiles | Demain conseils

Les normes du DAS : 4 constructeurs de mobiles épinglés

Les normes du DAS, l’indicateur d’ondes électromagnétiques émises par nos téléphones, n’ont pas été respectées par plusieurs constructeurs, dont Honor et TP-Link. L’ANFR procède à ces révélations pour que les marques prennent leurs responsabilités et pour que tout autre incident de ce genre ne se reproduise pas.
L’avis de Demain Conseils : cela part certes d’un bon sentiment, mais comme le DAS n’a aucune valeur en terme d’exposition aux ondes
L’ANFR (l’Agence nationale des fréquences) a révélé, suite à ses tests annuels, que quatre smartphones, pourtant déjà commercialisés depuis plusieurs mois, ne respectent pas le seuil d’émission d’ondes imposé en France (maximum 2 W/kg). Trois d’entre eux vont pouvoir se mettre en conformité via une simple mise à jour logicielle, tandis que le dernier doit être rappelés par son constructeur.
Suite à ces révélations, le constructeur chinois TP-Link demande ainsi le rappel de ses smartphones Neffos X1. En effet, l’ANFR a constaté que ce modèle présente des émissions d’ondes de 2,52 W/kg au lieu des 2 W/kg maximum imposés.
D’autres marques et produits sont concernés, mais ces derniers ne nécessitent pas de retour en usine : une mise à jour logicielle a suffit, le dépassement de la norme étant plus faible. Sont concernés l’Alcatel PIXI 4-6 (2,4 W/kg puis 1,58 W/kg après la mise à jour), le TCL Echo Star Plus ( 2,01 W/kg puis 1,41 W/kg) et le Honor 8 ( 2,11 W/kg puis 1,45 W/kg). Ce dernier est un smartphone très populaire, qui a permis notamment à la filiale de Huawei de se forger une bonne réputation sur son rapport qualité/prix. Même si le problème peut être corrigé directement par l’utilisateur en installant la dernière mise à jour du téléphone, de telles révélations ne sont jamais une bonne nouvelle pour l’image de la marque.

Les normes du DAS, qu’est-ce que c’est ?

Le débit d’absorption spécifique ou DAS (SAR en anglais) correspond à la quantité d’ondes électromagnétiques émises par les appareils mobiles comme les smartphones. L’indice calcule la quantité d’énergie absorbée par unité de temps et par unité de masse. Il s’exprime en Watt par Kilo et représente le niveau maximal de radiofréquences émises quand le produit fonctionne à pleine puissance. Le directeur de l’ANFR précise cependant que cette mesure n’est pas représentative d’une utilisation normale et quotidienne.
L’avis de Demain Conseils : déjà que le DAS n’est pas scientifiquement recevable, et si en plus il n’est officiellement pas représentatif, alors quel est l’intérêt ?

Une mesure qui n’a strictement rien de scientifique

Vous voulez savoir comment sont mesurées les normes du DAS ? Demain Conseils révélait récemment la méthode pour le moins ambiguë de la mesure du DAS, évidemment nullement cautionnée par la communauté scientifique.
En théorie, plus le chiffre annoncé est bas, moins le téléphone émet. Et pour pouvoir être commercialisé en France, un appareil doit avoir un DAS inférieur à 2 W/kg pour ne pas présenter de danger pour l’utilisateur.
L’avis de Demain Conseils : Attention, uniquement d’après les autorités, ce qui n’a rien d’indépendant !
Tous les constructeurs se trouvent dans l’obligation de mentionner le DAS de leurs téléphones dans les fiches techniques et le mode d’emploi de ces derniers mais doivent également monter un dossier avant la commercialisation du produit, sous forme d’auto-certification.
L’avis de Demain Conseils : autrement dit, les constructeurs certifient eux-mêmes leurs produits. Edifiant.

En mars dernier, Demain Conseils jetait un pavé dans la mare en pointant du doigt les incohérences pour mesurer le DAS :

DAS mesure officielle

DAS : la douteuse « méthode » de mesure de l’ANFR

Et en janvier, Demain Conseils s’étonnait du “peu” de lieux atypiques concernant l’exposition aux ondes :

expositions atypiques aux ondes

0,4% d’expositions atypiques aux ondes d’après l’ANFR !

Pas certain que l’ANFR, organisme officiel, soit si digne de confiance que cela…

Aller plus loin sur votre exposition

Vous voulez en savoir plus et disposer d’une information objective sur votre exposition aux ondes électromagnétiques ? cliquezICI.

Demain Conseils mesure objectivement votre exposition aux champs électromagnétiques et vous propose ses prestations, partout en France. Pour tout renseignement, contactez Frédéric Meunié ici ou au 09.67.39.38.16.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *