Le sperme altéré par les radiofréquences ? Aujourd’hui c’est certain !

les ondes altèrent la qualité du sperme

Les radiofréquences réduisent la qualité du sperme

Trois scientifiques ont épluché les études publiées sur l’effet des ondes radiofréquences sur la qualité du sperme. Ils en concluent que les ondes émises par les portables, le wifi, les fours à micro-ondes, ont un effet néfaste sur le nombre de spermatozoïdes et leur motilité : en France, environ un couple sur dix consulte un jour pour un problème d’infertilité. Chez l’homme, un nombre insuffisant de spermatozoïdes dans le sperme, des anomalies des spermatozoïdes, peuvent favoriser l’infertilité. Or, différents facteurs affectent la qualité du sperme, comme le tabagisme, la consommation d’alcool… Des facteurs environnementaux, comme les pesticides, la pollution, ont aussi été évoqués. Mais les ondes électromagnétiques liées à nos usages des nouvelles technologies influencent-elles la spermatogenèse ?
Un article paru dans la revue Reproductive Biology and Endocrinology fait le point sur cette question. Il a été rédigé par trois scientifiques internationaux : Kavindra Kumar Kesari, chercheur à l’université Aalto (Finlande), Ashok Agarwal, directeur du Centre américain de médecine de la reproduction à la clinique de Cleveland, et Ralf Henkel, professeur à l’université du Cap-Occidental (Afrique du Sud).

La durée d’exposition influe sur les paramètres du sperme

Les auteurs se sont intéressés aux champs électromagnétiques des radiofréquences (RF), qui, dans la vie de tous les jours, sont générés par des appareils comme : le smartphone, le wifi, le téléphone sans fil, la radio, le four à micro-ondes.
Les auteurs se sont appuyés sur une quinzaine d’études portant sur l’homme, le rat ou la souris. Et d’après eux, « l’utilisation fréquente de téléphones portables ou d’appareils électromagnétiques contribue considérablement à la mauvaise qualité du sperme. » Les radiofréquences ont un effet néfaste sur le nombre de spermatozoïdes, leur morphologie et leur motilité.
Les auteurs citent par exemple une étude de 2008 sur 361 hommes, séparés en quatre groupes en fonction de leur usage du téléphone portable ; elle a conclu que l’utilisation du téléphone portable diminuait la qualité du sperme en réduisant le nombre, la motilité, la viabilité et la morphologie normale des spermatozoïdes. De plus, « la diminution des paramètres du sperme dépendait de la durée d’exposition quotidienne aux téléphones portables. » Une autre étude sur des rats exposés sept heures par jour pendant une semaine à un ordinateur portable connecté en wifi a montré également une baisse du nombre de spermatozoïdes et de leur motilité.
Une étude de 2010 sur des rats a trouvé qu’une exposition d’une heure par jour au téléphone portable pendant trois mois réduit le taux de testostérone dans le sang. Or, cette hormone est indispensable à la formation des spermatozoïdes. Enfin, chez des rats, des dommages à l’ADN ont été aussi observés après exposition aux ondes électromagnétiques.
L’avis de Demain Conseils : difficile de contester de telles conclusions, confirmant sans aucune ambiguïté ce que l’on sait déjà depuis des années…

Portable sur les genoux ? déconseillé !

Selon des chercheurs argentins, les émissions Wi-Fi d’un ordinateur portable installé sur les genoux réduiraient la mobilité des spermatozoïdes et dégraderaient leur ADN. L’expérience a porté sur du sperme installé ou non à proximité d’un ordinateur en train d’émettre ces ondes.
Dans les laboratoires de Nascentis Medicina Reproductiva, à Cordoba (Argentine), Conrado Avendaño et son équipe ont mesuré un effet possible dans un domaine bien précis : la santé des spermatozoïdes humains exposés à une émission Wi-Fi toute proche. Et leurs conclusions sont que la mobilité de ces cellules sexuelles se réduit tandis que les défauts dans leur ADN se multiplient. Le travail vient d’être publié dans la revue Fertility and Sterility.
Pour l’expérience, le sperme de 29 donneurs a été séparé en deux séries de lots, les uns installés durant quatre heures sous un ordinateur portable téléchargeant des données via une liaison Wi-Fi et l’autre loin de toute émission et exposés aux mêmes conditions de température. Les chercheurs constatent une réduction significative de la mobilité de ces cellules flagellées, un bon indicateur de leur santé et de leurs performances pour la reproduction. Après quatre heures, 86 % des spermatozoïdes étaient encore en pleine forme dans les lots non exposés contre seulement 75 % pour les autres. À l’examen biochimique, ils comptabilisent trois fois plus de défauts dans l’ADN dans les cellules exposées.
D’après Conrado Avendaño, c’est la première étude mettant en évidence un tel effet. Mais ce n’est pas la première fois que l’on déconseille aux hommes de travailler avec un portable installé à proximité des parties génitales car la chaleur dégagée par un tel ordinateur a elle aussi un effet délétère sur les fragiles cellules sexuelles mâles.
L’avis de Demain Conseils : nous recommandons toujours une liaison filaire (Ethernet) plutôt que le wifi. De plus, la qualité de connexion se révèle souvent bien plus stable et de meilleure qualité

En mai dernier, déjà, Demain Conseils démontrait l’influence des ondes sur la qualité du sommeil :

influence des ondes sur le sommeil

Le sommeil perturbé par les ondes

Et dès juin 2017, il y a plus d’un an, Demain Conseils dénonçait les dangers du portable sur la fertilité :

effet du portable sur la fertilité masculine

Le portable menace la fertilité

Aller plus loin sur votre exposition

Vous voulez en savoir plus et disposer d’une information objective sur votre exposition aux ondes électromagnétiques ? cliquezICI.

Demain Conseils mesure objectivement votre exposition aux champs électromagnétiques et vous propose ses prestations, partout en France. Pour tout renseignement, contactez Frédéric Meunié ici ou au 09.67.39.38.16.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *