Intolérante aux CEM , elle a dû s’exiler

analyse champs électromagnétiques

Atteinte d’un syndrome d’intolérance aux Champs ElectroMagnétiques , elle a dû s’exiler

Pas drôle.

Cela arrive à certaines personnes, et alors leur vie devient un enfer, plus particulièrement pour les personnes vivants en ville où il y a une concentration d’ondes venant de toutes parts : antennes-relais à l’extérieur et aussi dans les abris-bus, dans le métro, dans les tunnels, etc. , wi-fi, téléphones mobiles et box des voisins… à l’intérieur.

Les personnes réellement malades – on les estime à 3% de la population, ce qui est énorme – doivent dans un premier temps isoler leur appartement, éventuellement changer de vie professionnelle, avant d’envisager le pire : déménager dans une zone sans ondes, dite “Zone blanche

Nous estimons que cela peut s’éviter, à condition d’éviter au maximum des expositions inutiles et à répétition :

  • éteindre le wifi de votre box internet,
  • éloigner le portable quand vous téléphonez : utiliser le haut parleur,
  • utiliser une coque-antiondes spéciales ou faites de tissu anti-ondes (cf. Yshield) quand vous l’avez sur vous, etc.

 

 

En savoir plus

Aller plus loin

Vous avez un doute sur votre environnement électro-magnétique et voulez un diagnostic-conseil approfondi pour ne plus avoir à vous en soucier ?

Demain Conseils, diagnostiqueur de champs-électromagnétiques indépendant, vous propose ses prestations. Pour tous renseignements, contactez Frédéric Meunié ici ou au 09.67.39.38.16.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *