une cheminée qui cache bien son jeu !


Ce qu’elle prenait pour une cheminée…

C’est en discutant avec l’agent d’entretien de sa cage d’escalier que Virginie T. a su.
Ce qu’elle prenait pour une cheminée, plantée juste au-dessus de l’appartement qu’elle occupe depuis douze ans au dernier étage d’un petit immeuble HLM du Grand-Quevilly n’en est pas une. Il s’agit d’un cache abritant une antenne-relais installée par l’opérateur de téléphonie mobile Orange en mai 2015. Une épée de Damoclès pour cette trentenaire à la fois inquiète pour sa santé (« il n’y a que le plafond qui m’en sépare »), et révoltée de se retrouver « mise devant le fait accompli ».
« À aucun moment, affirme-t-elle, les voisins ni moi-même n’avons été consultés ou informés. Il n’y a eu que des affichages concernant des travaux de toiture. »
Depuis qu’elle sait, Virginie se plaint de maux de tête, se réveille la nuit…
Normal ? Pour nous, non. Demandez-nous. Objectivement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *