Des antennes dans le clocher. Normal ? 2

Metz - diagnostic ondes en clocher

Des antennes dans le clocher ?

« La fonction d’une église n’est pas de servir d’antenne relais ! » Pour l’abbé Philippe Boissé, la coupe est pleine. Et le curé de la paroisse de Queuleu, à qui l’on demande de signer une nouvelle convention autorisant l’exploitation par les opérateurs télécoms d’antennes dans le clocher de l’église de l’Immaculée-Conception, de se demander : « Où va tout l’argent [des contrats] ? ». C’est pourquoi, en toute bonne foi (bon…), il exige un complément d’information.
Pour être clair, Queuleu est le quartier au sud-est de Metz, où, naturellement, on peut trouver un clocher d’église.

14 antennes dans le clocher de l’église

La raison de ce mécontentement ? « À Queuleu, il y a 14 antennes dans le clocher. Il était convenu au départ que l’argent récupéré servirait à l’entretien de la paroisse. »
Sauf qu’aujourd’hui, le curé de Plantières-Queuleu ne voit rien et avoue son agacement. Par exemple, il affirme : « La mairie veut que l’on vide nos caisses pour les réfections qu’elle est censée faire. Mais je ne vais pas vider les caisses de l’église. En plus c’est elle qui permet à la mairie de louer un clocher à prix d’or. »
Outre la parole donnée, le réside dans la somme que récolterait la Ville à travers les accords signés avec les grands groupes. Bien entendu, on parle de Bouygues, SFR, Orange ou Iliad (Free). « Si comme je le lis sur Internet, la location d’une antenne rapporte 1 000 euros par mois, soit environ 160 000 euros par an pour Queuleu, je ne suis pas certain que la mairie ait fait 1,6M€ de travaux en dix ans sur l’église », déplore ainsi l’homme d’église.
Ainsi, en France, dans de nombreuses bourgades ou villes de province, de nombreuses églises auraient des antennes dans le clocher.

Qui est le propriétaire d’un clocher ?

En conséquence, le responsable de paroisse se dit prêt à s’opposer au renouvellement du bail liant la municipalité et les entreprises précitées. Et ce, tant qu’il ne verra pas les contrats et les sommes engagées, ce que les géants de la téléphonie lui auraient refusé jusqu’ici.
Et de rappeler quelques éléments légaux : « Ils reviennent sur leur parole. On revient sur la nôtre. La mairie a beau dire : ‘‘Je suis proprio des églises’’, s’il y a une servitude cultuelle, elle ne peut pas faire n’importe quoi. Par exemple, le seul habilité à autoriser la présence ou l’installation d’antennes dans le clocher, c’est l’affectateur du lieu (Philippe Boissé, le curé, dans le cas présent, N.D.L.R.). La loi rappelle que le maire n’a pas à imposer d’éléments qui soient sans rapports avec le culte. »
Et après cela Philippe Boissé, taquin, de conclure son coup de gueule par un clin d’oeil à l’actualité : « Si pour me faire entendre, je dois mettre une chasuble jaune, je le ferai ! »

La réponse de la mairie de Metz

La mairie de Metz a été interrogée sur les contrats la liant aux opérateurs téléphoniques dans le cadre de l’installation et l’exploitation d’antennes relais. Son directeur du pôle patrimoine bâtiment et logistique technique, remonte les éléments suivants : « 26 antennes relais sont actuellement installées à Metz sur des établissements publics (clocher d’églises, gymnases, stades…). Toujours des points hauts, dans le cadre de conventions signées avec les opérateurs. Celles-ci sont limitées dans le temps pour une période de 6 ans maximum, et renouvelables une fois. On garde ainsi toujours la main afin de s’assurer qu’il n’y a pas de problème avec l’environnement et les installations.
D’autre part, au niveau de la rémunération, cela rapporte 10 000 euros par an et par antenne, ou moins (les conventions plus anciennes sont moins bien rémunérées).
La recette n’est pas affectée à un bâtiment donné, comme la réfection d’un clocher, mais mise dans un pot commun. Celui-ci sert par exemple aux travaux d’isolation à l’entretien du patrimoine de la Ville, qu’il soit culturel ou cultuel. »

Il y a 1 an, Demain Conseils vous informait déjà de l’installation d’antennes relais dans les églises anglaises :

Antennes-relais dans le clocher d'église

Antennes-relais : 16.000 églises britanniques bientôt équipées

Et dès mai 2017, Demain Conseils s’inquiétait du déploiement d’antennes en ville :

antennes dans le mobilier urbain d'Annecy

Demain, vous verrez ces mini-antennes partout en ville

Aller plus loin sur votre exposition

Vous voulez en savoir plus et disposer d’une information objective sur votre exposition aux ondes électromagnétiques ? cliquezICI.

Demain Conseils mesure objectivement votre exposition aux champs électromagnétiques et vous propose ses prestations, partout en France. Pour tout renseignement, contactez Frédéric Meunié ici ou au 09.67.39.38.16.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Des antennes dans le clocher. Normal ?