Argo, premier berceau anti-ondes

Argo, berceau anti-ondes électromagnétiques

Le premier berceau anti-ondes !

Le berceau, où se mêlent les reflets miel du bois de noyer et du fil de cuivre qui sert d’isolant, cache un concentré de savoir-faire et d’ingénierie.
Trois éléments – traités comme autant de meubles précieux, souligne l’ébéniste et maître d’art Ludwig Vogelgesang – le constituent : une nacelle doublée d’un tissage de cuivre très fin, un cadre avec un tissu de cuivre et une coque avec du cuivre projeté sur le bois. Cette dernière technologie a nécessité l’intervention de l’Ecole des Mines et des ingénieurs de Saint-Gobain pour déposer à chaud le métal.
Résultat : quand on ferme le berceau, à la façon d’un landau en temps de pluie, et que toutes les parties sont connectées entre elles, le nouveau-né est bel et bien intégralement protégé des ondes.
Les tests réalisés attestent d’une atténuation du signal de l’ordre de 60 à 90 %, selon les fréquences. Le Wi-Fi serait quant à lui filtré à 90 %.
L'avis de Demain Conseils : Vu l'incontestable sérieux de la conception de ce berceau, on peut estimer réalistes les atténuations d'exposition avancées.
Qu'en pensez-vous ? un berceau spécialement conçu pour isoler des champs électromagnétiques, une bonne chose ?

Haute technologie et ébénisterie

Notre monde est le lieu de tous les possibles et de tous les dangers... c’est pour illustrer cette ambivalence que les designers Guillaume Lehoux et André Fontes ont choisi de s’associer à l’ébéniste Ludwig Vogelgesang. Ensemble, ils ont conçu un berceau en alliant le bois de noyer à des éléments de cuivre reliés, afin de reproduire le principe d’une « cage de Faraday ». Celle-ci est conçue pour protéger le nouveau-né des ondes électromagnétiques.
A la fois écrin salvateur et refuge rassurant, ce berceau a été baptisé Argo en hommage au vaisseau mythologique de Jason et des Argonautes.
Parfaite alliance de savoir-faire classique et de haute-technologie, la carène du berceau est fabriquée à partir d’une ébauche briquetée dont l’usinage a été réalisé à l’aide d’une commande numérique.
Elle se compose d’une superposition de couches de noyer de France (collées à la colle de poisson, naturelle et non toxique) dont le fil du bois est orienté de façon circonférentielle. La jonction, toute en courbes, entre les pieds et la carène ainsi que la forme finale sont réalisées entièrement à la main.
Le tout s'est vu complété d’un fin tissage de cuivre.

Du cuivre comme armature protectrice

La poupe du berceau, quant à elle, est construite en trois secteurs associant plis de noyer et noyer massif. La principale difficulté ? fabriquer chacune des parties avec une double courbure. Ludwig Vogelgesang a, pour cela, imaginé un moule sur lequel la coque a été construite pli par pli. Et la précision de chaque ajustement s'est révélée cruciale pour l’esthétique de l’ensemble.
Cette coque comprend cinq couches croisées de placage, auxquelles s’ajoute la partie en noyer massif et – nouvelle prouesse – le tout est enrichi d’un treillis de métal déposé par projection thermique du cuivre en fusion sur le bois.

Dernier élément, la voile se présente sous la forme d’une pièce de noyer massif qui tend un tissu de fils de métal. Là encore, les contraintes ont obligé l’artisan d’art à se réinventer, imaginant une quincaillerie spécifique pour permettre le mouvement de la voile. Cette dernière effectue une translation à la manière d’une verrière de cockpit d’avion avant de basculer vers le bas.
Enfin, l'ensemble des éléments est interconnecté aux treillis de cuivre et assure la continuité de l’enveloppe protectrice.

Une réalisation hors-norme, prouesse technologique pour protéger bébé des champs électromagnétiques. Le futur du berceau ?

Source : Les grands ateliers de France : L'ATELIER LUDWIG ET DOMINIQUE REÇOIT LE PRIX LILIANE BETTENCOURT POUR L'INTELLIGENCE DE LA MAIN

Rappelez-vous, en juillet dernier, Demain Conseils recommandait Petit Bateau pour ses nouveaux produits anti-ondes :

Petit Bateau protège les bébés des ondes

Petit Bateau protège les bébés des ondes

Et en février, de nouveau, Demain Conseils s'inquiétait de la bonne application du principe de précaution :

Principe de précaution

Le principe de précaution, bien respecté ?

Aller plus loin sur votre exposition

Vous voulez en savoir plus et disposer d'une information objective sur votre exposition aux ondes électromagnétiques ?

Demain Conseils mesure objectivement votre exposition aux champs électromagnétiques et vous propose ses prestations, partout en France. Pour tout renseignement, contactez Frédéric Meunié au 09.67.39.38.16.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *